Un transfuge littéraire — Une nouvelle ère géologique

Un auteur québécois francophone choisit d’écrire son premier roman en anglais: est-ce nécessairement un geste politique? — Celle qu’on nomme l’«Anthropocène» est-elle réellement enclenchée ou n’est-elle qu’un mot à la mode?

Originaire du Saguenay, l’auteur Guillaume Morissette choisit de s’établir à Montréal lorsqu’il s’inscrit, en 2011, en création littéraire à l’Université Concordia. En 2014, il publie «New Tab» chez Véhicule Press, un premier roman en anglais. Ce choix linguistique a intrigué notre invité pour cet Entretien À l’essai, le docteur en études littéraires Daniel Grenier. L’équipe aborde la réflexion qu’il a eue concernant Guillaume Morissette dans son essai «Délier la langue», paru dans le magazine Nouveau Projet.

 

Certains scientifiques croient que la Terre—à cause de l’activité humaine—est entrée dans une nouvelle ère géologique: l’Anthropocène. Après avoir le texte «Brave New Epoch» sur le sujet dans le magazine Nautilus, l’équipe en discute avec le géologue Michel Lamothe, professeur au département des sciences de la Terre et de l’atmosphère de l’Université du Québec à Montréal.